Je suis Charlie…

Je n’ai pas de mots face à l’horreur.
J’apporte tout mon soutien aux familles.
J’ajouterai seulement une phrase venant de ma fille de 5 ans :
« Ça ne se fait pas de tuer des gens pour des dessins
Si tu n’aimes pas un dessin, ne le regarde pas ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.